Résoudre le paradoxe des ERP : le retour au Lean

Par Israel Rosales , le 23 mars 2015

Il existe un paradoxe au niveau des ERP au sein des processus de gestion de la chaîne logistique. En effet, la mise en œuvre d’un système ERP est censée apporter un changement positif et conférer un avantage concurrentiel, mais en réalité, très souvent, cela devient un véritable carcan pour les processus métier.

Le concept de « pace layering » dans les systèmes d’entreprise constitue indéniablement une amélioration à cet égard. Il permet de disposer de couches plus flexibles au-dessus du réseau principal rigide des systèmes ERP. Mais quelles sont exactement les mesures à prendre pour revenir à la méthodologie Lean après la mise en œuvre d’un système ERP ? Voici les trois étapes à suivre.

1. Réalisation d’améliorations en continu

Continuous Improvement CyclePour pouvoir mettre en place des processus d’amélioration en continu à moindre coût, nous avons besoin d’instruments plus flexibles que les outils informatiques fournis par notre système ERP. Nous avons besoin d’outils qui nous permettent :

  • d’éliminer graduellement le gaspillage en utilisant les principes Lean pour améliorer nos processus et les adapter aux besoins changeants de nos clients ;
  • de donner à notre personnel en contact avec le client les moyens de mettre en œuvre des améliorations partant de la base, renforçant ainsi l’amélioration continue en interne pour l’incorporer à notre philosophie d’entreprise, et ce, dans tous les secteurs d’activité ;
  • d’éviter de devoir recourir à un projet de déploiement en big bang, qui suppose un budget considérable et la mobilisation de nombreuses ressources. Après 12 mois, les exigences d’origine du projet auront changé, imposant une nouvelle série de modifications.

 

 

 

2. Libération de précieuses ressources

Les systèmes ERP sont de véritables gouffres en ce qui concerne la saisie de données : ils en réclament toujours plus. Nous refusons que nos experts de la gestion de la chaîne logistique perdent du temps à saisir des données au lieu de réfléchir à la façon d’améliorer nos processus ou de réduire les pertes subies pendant l’exécution de ces derniers

Les membres de notre équipe d’entreposage peuvent vraiment créer de la valeur ajoutée s’ils améliorent les processus d’entreposage, s’ils parviennent à effectuer un plus grand nombre de tâches avec les mêmes ressources ou s’ils sont en mesure de réduire le délai d’exécution de nos processus… ce qui n’est pas possible s’ils passent trois heures par jour devant SAP et son écran bleu. La même logique s’applique à d’autres domaines de la gestion de la chaîne logistique, comme les achats ou la production.

Pour réduire le temps qu’elles passent à alimenter un système ERP insatiable, les équipes ont besoin d’outils adaptés. Ces outils :

  • devraient être des outils familiers qui s’intègrent aux applications métier utilisées au quotidien, Microsoft Excel par exemple ;
  • devraient permettre de réaliser facilement des téléchargements, des modifications et des chargements en masse à partir de notre système ERP ;
  • devraient permettre aux équipes d’exécuter des processus de validation des données à partir d’Excel ;
  • ne devraient pas nécessiter de développement logiciel ou de programmation.

Grâce à ces outils, les équipes chargées de la gestion de la chaîne logistique pourront rationaliser la saisie et le traitement en minimisant la gestion manuelle des données ERP. Ces outils évitent aussi une ressaisie des données, tout en offrant une plateforme parfaitement intégrée à toutes les étapes du processus : recherche de données, extraction, filtrage, validation et mise à jour finale dans le système ERP.

3. Contrôle sur un plus grand nombre de processus

Les systèmes ERP proposent des fonctions vraiment efficaces pour la prise en charge de certaines opérations complexes liées à la gestion de la chaîne logistique. Si vous décidez de déployer ces systèmes, sachez qu’ils présentent néanmoins un inconvénient majeur en matière de maintenance des données de base. On voit clairement dans des domaines tels que la gestion du transport ou de l’emballage que les déploiements ERP communs ne font qu’effleurer les possibilités offertes par les systèmes ERP en termes de fonctionnalités. En effet, tout déploiement plus approfondi demanderait des efforts colossaux pour assurer la maintenance des données de base.

En ayant à notre disposition des outils qui nous permettent d’effectuer plus rapidement et plus facilement les tâches liées aux données de base, nous pouvons intégrer ces fonctionnalités à notre mise en œuvre ERP et tirer un meilleur parti des investissements réalisés dans ces systèmes.

Winshuttle peut vous aiderWinshuttle toolbox

Winshuttle fournit à votre entreprise les outils lui permettant d’atteindre ces objectifs. Intégrez ces outils à vos processus Lean et soyez plus rapidement en mesure de :

  • réaliser des améliorations en continu ;
  • libérer de précieuses ressources ;
  • prendre le contrôle sur un plus grand nombre de processus.

Pour ce faire, Winshuttle met à votre disposition des outils sans programmation pour vous aider à conserver une approche Lean.