D’où viennent les OK ?

Par James Lofgren , le 11 mai 2020

Qu’est-ce qu’un OK ?

Avant d’entrer dans les détails des OK et de leur origine, il est utile de s’assurer que nous comprenons exactement le rôle qu’ils jouent dans un scénario. Un OK est une commande spécifique dans SAP pour effectuer certaines actions. Il peut s’agir d’appuyer sur la touche Entrée, de cliquer sur un bouton, de sélectionner un élément de menu ou de faire défiler une page. Il est important de savoir que les OK sont une fonction au sein de SAP plutôt que d’être spécifiques à Winshuttle.

Pourquoi devrais-je modifier un OK ?

Lorsqu’un script est créé pour la première fois, tous les champs avec lesquels vous avez interagi et les OK que vous avez exécutés sont rassemblés et envoyés sous la forme d’un nouveau script Winshuttle. Une fois que vos champs sont cartographiés et que ce nouveau script est complètement fonctionnel, vous pouvez l’envoyer à vos utilisateurs métier pour qu’ils commencent à s’en servir. Et voilà, c’est tout ? Parfois cette étape peut se révéler difficile.

Le script que vous avez construit doit maintenant satisfaire de nouvelles exigences, des changements de processus fonctionnels ou des modifications apportées au système SAP. C’est là que la compréhension des OK peut vous aider à configurer votre script afin de surmonter ces défis et qu’il soit plus fonctionnel et utile pour vos utilisateurs. En changeant les OK depuis Winshuttle Studio, vous pouvez modifier les actions de ce script pour gérer de nouvelles actions, de nouveaux écrans ou encore naviguer dans différents processus de données.

Où se trouvent les OK dans un script ?

Pour les visualiser ou les modifier dans Winshuttle Studio, allez dans la vue expert de votre script. Dans chaque conteneur d’écran (le groupe de champs sous chaque ligne bleue de l’écran), il doit y avoir une ligne avec le nom technique BDC_OKCODE et la valeur de ce champ est le OK envoyé à SAP. Pour modifier cette valeur, il suffit de double-cliquer dans le champ de valeur et vous pouvez modifier le OK pour cet écran.
Dans cet exemple, j’ai mis en évidence les OK de chacun des deux premiers conteneurs d’écran.

Le premier OK, =ENTR, est la commande permettant de cliquer sur le “Tick vert” dans l’écran SAPMF02D-7101.

Le deuxième OK, =FISEG, est la commande permettant de cliquer sur le bouton “Company Code Data” dans l’écran SAPMF02D-7000.

Lorsque vous modifiez des OK, il est important d’effectuer la modification dans le conteneur d’écran correct de votre script. Le conteneur d’écran correct dépend entièrement de l’étape de votre script que vous essayez de modifier, et il est souvent utile de parcourir votre script en mode débogage plusieurs fois pour déterminer où la modification doit avoir lieu exactement.

D’où viennent les OK ?

Maintenant que nous avons compris l’importance des OK dans un script, les raisons pour lesquelles nous voudrions les modifier et où les modifier, voyons comment nous pouvons déterminer le code OK pour les nouvelles actions que nous voudrions que le script effectue.

Il y a généralement quatre façons de procéder et la méthode choisie est souvent déterminée par le type d’action que vous essayez d’entreprendre dans le cadre de SAP.

Cliquer sur un bouton à l’intérieur de l’écran

Si vous souhaitez sélectionner un nouveau bouton dans l’écran SAP, la première étape consiste à naviguer vers l’écran où vous souhaitez effectuer la modification directement via l’interface graphique SAP. Dans de nombreux cas, vous n’aurez pas besoin de passer par les mêmes étapes que votre script pour arriver à l’OK que vous souhaitez modifier. N’hésitez pas à vous rendre directement sur l’écran à modifier, plutôt que de parcourir chaque étape de votre script, lorsque cela est possible.

Une fois que vous êtes donc sur l’écran qui contient le bouton et où vous souhaitez modifier votre OK, suivez ces étapes pour voir le OK associé :

  1. Cliquez sur le bouton, mais ne relâchez pas le clic de la souris.
  2. Faites glisser votre curseur hors du bouton, puis relâchez le clic. Cela devrait encadrer le bouton d’un rectangle rouge.
  3. Appuyez sur la touche F1 de votre clavier (si rien n’apparaît, vérifiez que le verrouillage des fonctions de votre clavier est activé et appuyez à nouveau sur F1)
  4. L’écran Informations techniques apparaît et le OK s’affiche dans le champ Fonction.


Dans cet exemple, si nous voulons que notre script sélectionne maintenant le bouton “Attributs du produit”, nous trouvons l’étape de notre script dans l’onglet “Ventes” sur la zone des données de vente et nous changeons le OK par “PRAT”.

Survolez un élément du menu

Les étapes pour voir le OK des articles sélectionnés dans le menu sont plus simples. Il suffit de passer le curseur sur l’élément que vous souhaitez sélectionner et d’appuyer sur la touche F1 pour voir les informations techniques.


Sélection d’un élément de la barre d’outils ou utilisation d’une commande clavier

Si la modification que vous souhaitez apporter consiste à sélectionner un élément dans la barre d’outils SAP ou à utiliser un raccourci clavier, l’option “cliquer et glisser” ne sera pas disponible. Par exemple, si je veux maintenant que mon script sélectionne le bouton Enregistrer dans la barre d’outils standard, je ne peux pas utiliser la touche F1 pour saisir le OK.

Pour ces actions, vous devrez à nouveau naviguer vers l’écran où vous souhaitez effectuer la modification directement dans SAP GUI. Une fois que vous êtes au bon endroit, cliquez dans n’importe quel champ de l’écran et appuyez sur F1. L’assistant de performance devrait apparaître, et de là, vous pouvez cliquer sur l’icône Informations techniques pour voir les détails.


Ensuite, double-cliquez dans le champ Statut, et vous accéderez à l’affichage de l’interface pour cet écran.

Veuillez noter que l’interface d’affichage peut nécessiter des autorisations de niveau supérieur pour la visualisation, mais vous pouvez toujours utiliser la méthode d’enregistrement intermédiaire, qui est expliquée ci-dessous, pour saisir tout OK.

Une fois à l’intérieur de cet écran, il y a généralement trois groupes qui peuvent être développés : la barre de menu, la barre d’outils d’application et les touches de fonction.

De là, vous pouvez voir la liste complète des éléments de la barre de menu en cliquant sur l’icône “Développer” de ce groupe. Lorsque vous double-cliquez sur chacun des éléments du menu et des sous-menus, SAP affiche le OK et le texte des éléments.

Pour comparer avec la méthode de « hovering », nous pouvons développer la barre de menu, double-cliquer sur Extras et voir que le OK pour l’élément de menu Données supplémentaires est “ZUDA”, ainsi que les OK des autres éléments de cette liste de menu.

Si l’action que vous souhaitez entreprendre se trouve dans la barre d’outils standard ou si vous utilisez un raccourci clavier, vous pouvez développer le groupe des touches de fonction pour voir la liste des OK.

Dans cet exemple, les touches de fonction sont développées, et nous pouvons voir que le OK pour la sauvegarde est “UPDA”. Notez que certaines touches n’ont pas de OK attribué, ce qui signifie qu’elles ne sont pas activées dans cet écran.

Toute autre action

Si l’une des méthodes ci-dessus ne permet pas de saisir un OK, je recommande d’utiliser un enregistrement intermédiaire dans Winshuttle pour trouver le OK. Un exemple courant serait le OK pour se déplacer entre les onglets d’un écran, car il ne s’agit ni de boutons ni d’éléments de menu. Avec cette méthode, vous commencez un nouvel enregistrement Winshuttle, et vous allez directement à l’action que vous souhaitez effectuer dans SAP. Vous n’utiliserez probablement pas ce script pour autre chose, alors il n’y a pas besoin de saisir tous vos besoins ici. Au lieu de cela, allez directement à l’écran dont vous avez besoin dans SAP et exécutez cette nouvelle action. Si cela vous amène à créer de nouveaux écrans ou champs dans SAP, il peut être judicieux d’enregistrer les parties de SAP qui ne figuraient pas dans votre enregistrement initial, afin de pouvoir copier les écrans et les actions de votre script provisoire avec votre nouveau OK. Une fois que vous avez copié ce dont vous avez besoin à partir du script provisoire et que vous l’avez collé dans votre script original, n’hésitez pas à fermer le script provisoire sans l’enregistrer.

Par exemple, si votre action modifiée vous amène à un nouvel onglet, vous devrez modifier le OK du conteneur d’écran où vous effectuerez l’action (ligne 34), et inclure tout nouvel écran ou champ dans les conteneurs d’écran APRÈS le OK modifié (lignes 37-39).

Quel est l’impact de la modification des OK ?

Chaque fois qu’un script est modifié, mais surtout lorsqu’on change les OK, il est essentiel de comprendre l’impact que ce changement aura sur l’exécution de votre script. Certaines modifications peuvent vous maintenir dans le même écran dans SAP, comme l’ajout d’une commande pour cliquer sur Nouvelle ligne ou Dernière page, et ne pas nécessiter d’autres modifications de votre script. Toutefois, avec d’autres changements, des écrans qui n’avaient pas été rencontrés auparavant peuvent apparaître pendant l’exécution, et vous devrez apporter d’autres modifications à votre script, comme l’ajout de nouveaux écrans et de nouveaux champs, pour qu’il s’exécute correctement.

Il est conseillé d’exécuter les scripts en mode débogage après avoir modifié les OK pour s’assurer que votre script est toujours capable d’exécuter le reste des actions dans SAP. Si des écrans ou des champs doivent être ajoutés à votre script, vous pouvez utiliser les étapes que vous trouverez ici pour modifier votre script : https://support.winshuttle.com/hc/en-us/articles/360023688611-How-to-Find-SAP-Screen-and-Field-Information-

Conclusion

Nous espérons que cela vous aide dans vos créations de scripts. Nous sommes là pour discuter ou répondre à toute question que vous pourriez avoir. N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse https://support.winshuttle.com/hc/FR-FR

A propos de l’auteur

James Lofgren

Depuis 2008, James aide les entreprises à tirer le meilleur parti de leur investissement dans le programme SAP. Il a travaillé sur de multiples projets de mise en œuvre, dispensé des centaines de formations aux utilisateurs finaux, développé des solutions techniques et des améliorations, et cassé de nombreuses fonctionnalités auparavant considérées comme "incassables". Il aide maintenant les clients à trouver des solutions pour leurs problèmes de données et de processus d'entreprise.